L'assurance obsèques

assurance décès

Perdre un être cher est toujours une épreuve difficile. De plus, les frais pour l'organisation des funérailles sont souvent importants. Pour soulager ses proches, une assurance obsèque peut être souscrite. Qui peut en bénéficier ? Combien ça coûte ? Découvrez tout ce qu'il faut savoir avant de signer un contrat d'assurance obsèque.

Qu'est-ce qu'une assurance obsèque ?

Une assurance obsèque est un contrat de prévoyance que vous pouvez souscrire auprès d'un organisme tel qu'une banque, une assurance ou une mutuelle. Il est établi afin d'éviter à votre famille la prise en charge matérielle et financière de vos funérailles.

On distingue deux grands types de contrats d'assurance obsèque :

  • L'assurance obsèque en capital : pour le financement des obsèques.
  • L'assurance obsèque en prestations : pour l'organisation des funérailles (déroulement de la cérémonie, choix du cercueil et de la pierre tombale…).

L'assurance obsèque ne doit pas être confondue avec l'assurance décès qui a vocation à protéger vos proches contre une baisse de ressources financières.

Pourquoi souscrire une assurance obsèque ?

En France, les frais d'obsèques sont particulièrement onéreux, et le prix ne cesse d'augmenter d'année en année. En cas de décès, la famille est dans l'obligation de les assumer. Et si les moyens financiers ne sont pas suffisants, ces frais sont assimilés à une dette alimentaire.

Afin de soulager vos proches, vous avez la possibilité de les aider en souscrivant à une assurance obsèque. Selon le type de contrat, l'organisation de la cérémonie peut aussi être définie de A à Z, vous gérez entièrement l'aspect pratique. Et avec le dépôt des volontés, vous avez la garantie que toutes vos exigences soient respectées. Des services complémentaires tels que le soutien psychologique pour la famille et l'assistance administrative peuvent être également compris dans l'assurance obsèque.

Le coût de l'assurance obsèque

Les frais d'obsèques sont en moyenne de 3 900 euros. Le prix peut varier selon la région dans laquelle vous résidez. Idéalement, l'assurance obsèque doit pouvoir couvrir l'intégralité de cette somme. Toutefois, il est possible de souscrire pour un montant minimum de 150 euros, ou au contraire, investir jusqu'à 20 000 euros. Le montant des cotisations est défini en fonction de votre âge et de votre capital assuré. Plus vous êtes âgé à la date de signature du contrat d'assurance obsèque, et plus le montant des cotisations sera élevé.

À titre d'exemple, Cofidis s'est associée à Metlife pour vous proposer un contrat « Garantie frais obsèques » avec une cotisation fixe à partir de 14,95€/mois. Le capital destiné à financer vos obsèques est versé à la personne de votre choix.

À savoir : Depuis 2013, la personne en charge de l'organisation des funérailles peut demander à la banque auprès de laquelle le défunt disposait d'un compte, le paiement des frais d'obsèques dans la limite de 5 000 € pour financer les obsèques, à condition de présenter la facture.

Qui peut en bénéficier ?

En moyenne, les personnes qui souscrivent à une assurance obsèque ont entre 50 et 60 ans. La plupart des contrats sont refusés aux personnes de 80 ans ou plus. Par contre, il n'y a pas d'âge minimum requis. En fonction de votre âge, vous pouvez constituer votre capital en effectuant un versement en une seule fois ou en plusieurs fois (mensuel, trimestriel ou annuel) sur une période prédéfinie ou jusqu'au jour de votre décès (prime viagère).

Le bénéficiaire désigné dans le contrat d'assurance pour recevoir la somme peut être une personne physique, aussi bien un membre de votre famille qu'un ami, ou une personne morale, comme une entreprise de Pompes funèbres. Si l'assurance obsèque prévoit uniquement le financement, c'est la personne désignée qui sera chargée d'organiser la cérémonie.

Source :

Découvrez d'autres articles sur l'assurance

Sur le même thème

puzzle info

Assurance

Décès de l'emprunteur, que deviennent les crédits en cours ?

Qui paye les mensualités de prêt restant dues en cas de décès de l'emprunteur ? Tout dépend si une assurance décès a été souscrite.

En savoir plus
calculette et stylo

Assurance

Assurance, pourquoi est-ce important ?

Avant de souscrire un crédit, une étude approfondie de chaque dossier est nécessaire. Elle permet de déterminer si l’emprunteur pourra rembourser sereinement ses échéances, sans mettre en péril l’équilibre de son budget.

En savoir plus
Marteau sur clavier

Assurance

Le prêt et l'obligation d'assurance pour l'emprunteur

L'invalidité, l'incapacité de travail ou la perte d'emploi sont autant d'événements qui peuvent entraîner des difficultés pour rembourser les prêts en cours. Ces risques peuvent être couverts par une assurance, tout comme le risque décès. Dans ce dernier cas, l'assureur verse le capital restant dû au décès de l'emprunteur, cette obligation pouvant revenir aux héritiers à défaut d'assurance.

En savoir plus