Consommation collaborative : Nouvelle mode ou économie d’avenir ?

Les Français et la consommation collaborative

À qui profite la consommation collaborative en France ?

95%* des Français utilisent cette nouvelle économie et 62% en sont même des consommateurs réguliers !


Cofidis publie aujourd’hui les résultats du second volet de son baromètre sur le « Pouvoir d’achat des Français », dédié aux pratiques de la consommation collaborative. A travers cette étude, les citoyens se révèlent être de fervents « utilisateurs » et « acteurs » de ces nouveaux moyens de consommer. Achats malins, « do it yourself », nouvelles pratiques de « mobilité »… c’est aujourd’hui 95% des Français qui ont déjà eu recours à cette nouvelle économie (covoiturage, location de biens…) et 81% qui ont déjà proposé une prestation de consommation collaborative (revente de produits, location de leurs biens…).


Les jeunes de la génération Y (25-34 ans) et les CSP+ apparaissent clairement comme les moteurs de ce modèle, ils sont respectivement 98%* et 96%* à utiliser les services de consommation collaboratives ainsi que 92%** et 86%** à être des acteurs de cette nouvelle économie.


Au total, c’est en moyenne 613€ qui sont gagnés/économisés chaque année par les jeunes consommateurs de 25 à 34 ans et près de 686€ par les CSP+. Alors que les Français capitalisent en moyenne, 495€ par an.


Autre enseignement clé : alors qu’1 Français sur 4 pense que les pratiques de consommation collaborative pourraient constituer une part importante de ses revenus à l’avenir (26%), c’est près de 4 jeunes sur 10 (41%) et d’1 CPS+ sur 3 (32%) pour qui cela se révèlerait bien une réalité !

Céline François, Directrice Marketing Cofidis France :

Céline François

« La consommation collaborative est désignée comme un nouveau modèle économique durable consistant à partager, échanger, vendre ou louer un bien ou service, en optimisant ainsi son utilisation. De ce modèle est donc née une économie nouvelle, développée par les Français eux-mêmes. Des consommateurs pas comme les autres qui voient dans ce concept un moyen leur permettant d’économiser de l’argent, et même d’en gagner ! Dans un contexte de crise économique qui persiste depuis une dizaine d’années, cette nouvelle façon de consommer ouvre ainsi la possibilité aux Français de mieux gérer leur budget, et d’avoir même un revenu complémentaire pour pallier les dépenses courantes, ou partir en vacances…

Mais cette tendance est-elle une simple mode ou un modèle d’avenir ? Qui sont ces Français qui utilisent ce nouveau mode de consommation ? S’agit-il d’une communauté isolée ou d’une large partie de la population ? Et qui sont les acteurs de cette nouvelle économie ? Les jeunes ? Les seniors ? Les inactifs ? Les Français projettent-ils dans ce nouveau modèle de consommation ? L’imaginent-ils comme un véritable moyen de gagner leur vie demain ? Pour répondre à toutes ces questions, nous avons demandé aux Français(1) un retour sur leurs pratiques de la consommation collaborative.»

Qui sont les acteurs de la consommation collaborative en France ?


Des consommateurs « utilisateurs » qui profitent des prestations collaboratives…

Les nouveaux usages de consommation sont aujourd’hui bien ancrés dans les habitudes des Français. Achat de produits d’occasion, location d’un appartement en Airbnb, covoiturage… Pour preuve, ils sont 95% à avoir déjà eu recours au moins une fois à l’utilisation de ce mode de consommation. Pour plus de la moitié des Français (62%), cette pratique est même régulière ! Des pratiques que l’on retrouve surtout chez les 25 – 34 ans, 98% reconnaissent en effet y avoir recours. Ils sont également 96% au sein des CSP+ (chefs d’entreprises, cadres, professions libérales, etc.)



Infographie sur la consommation collaborative

Voir l'infographie complète : "L'étude sur la consommation collaborative"


Des consommateurs« acteurs » qui proposent de nouvelles pratiques de consommation…

La consommation collaborative est aujourd’hui rendue possible par des acteurs qui proposent des biens ou services qu’ils souhaitent notamment rentabiliser. En France, ils sont 81% à avoir proposé au moins une fois une prestation collaborative : mettre en vente un produit de seconde main, proposer la location de sa voiture ou de son appartement… Ils ne sont toutefois que 28% à le faire régulièrement. Une tendance surtout portée par les plus jeunes. Ainsi 92% des 25-34 ans sont des « acteurs » de cette nouvelle économie. Des profils « acteurs » que l’on retrouve également parmi les CSP+ (83%).

Des pratiques de consommation qui progressent… largement plébiscitées par les jeunes et les CSP+

L’achat malin, un usage aujourd’hui bien ancré

Acheter ou revendre des produits sur internet ou en vide grenier, est un usage désormais largement répandu chez les Français : plus de 7 sur 10 ont déjà eu recours à cette pratique. Dans le détail, ils sont 76% à avoir acheté un produit d’occasion et 71% à en revendre. Cette pratique est d’autant plus prégnante chez les jeunes de la génération Y, elle concerne 84% des 25 - 34 ans sur l’achat, et 79% d’entre eux sur la revente. Une tendance en augmentation de 8 points dans les deux cas pour l’ensemble de la population par rapport à 2015.


L’achat groupé permettant de bénéficier de tarifs préférentiels, et lui aussi largement plébiscité par les Français. Près d’1 sur 2, soit 45%, y ont déjà concédé, et cela concerne une fois encore particulièrement les 25-34 ans qui sont 63% à réaliser des achats groupés vs. 53% des CSP+. Une pratique en progression de 13 points cette année. A noter, seule une poignée de citoyens se mobilise pour lancer des achats groupés, ils sont 15% à avoir déjà mis en place ce type d’opération contre 21% des CSP+ et 30% des jeunes (25-34 ans). Le troc et/ou l’échange de biens, sont quant à eux en perte de vitesse. Seulement 3% des Français ont recours à cette pratique de façon régulière, et 12% de façon occasionnelle, soit 8 points de moins que l’an dernier.


Achat/revente de produits d'occasions Achat groupé Fabriquez vos produits

Le « Do it yourself » : une tendance qui reste forte en France !

Fabriquer soi-même ses produits de beauté ou d’entretien, une tendance constante, en vogue notamment chez les plus jeunes. Si plus d’1 Français sur 5 soit 22%, ont déjà réalisé l’un de ces produits, c’est plus d’1 sur 3 (36%) chez les 25 – 34 ans. Une pratique qui vise à s’assurer de la qualité des produits (pour 13% des cas) et surtout, bien sûr, à faire des économies (54%). Une tendance qui concerne davantage les CSP+ qui sont 28% à réaliser eux-mêmes des produits de beauté et d’entretien.


Fabriquez vos produits

Les services de « mobilité » : des pratiques ralliant génération Y

Le covoiturage est une pratique qui se démocratise largement en France. Si près d’1 Français sur 3 a déjà fait du covoiturage en tant que passager (29%) ou en tant que conducteur (30%), cela représente une véritable alternative aux autres moyens de transport pour les plus jeunes, âgés entre 25 et 34 ans. Ils sont déjà 50% à l’avoir utilisé en tant que passager et 46% en tant que conducteur. Là encore, une tendance qui touche les CSP+ : ils sont 39% à avoir déjà utilisé leur véhicule pour covoiturer et 38% en à profiter en tant que passagers. L’utilisation de services de chauffeurs privés comme Uber, LeCab ou Heetch, sont des pratiques qui restent très parisiennes (32% d’adeptes franciliens vs. 11% en région) mais qui séduisent particulièrement les jeunes âgés de 25 à 34 ans, il sont en effet 28% à les utiliser à travers la France. La location de véhicules entre particuliers est quant à elle plutôt marginale, 8% des Français ont déjà utilisé une voiture de location appartenant à un particulier et 7% ont déjà proposé leur véhicule à la location. Les jeunes (25 – 34 ans), une fois encore, semblent les plus friands de cette pratique. Ils sont 21% à y avoir déjà fait appel, dans les deux rôles et 13% parmi les CSP+.

Location d’appartements : des pratiques plus utilisées par les jeunes

Louer l’appartement d’un particulier pour le week-end ou les vacances avec une plateforme de type Airbnb, a déjà séduit 1 français sur 4, soit 25% de la population. Cette nouvelle façon de voyager est encore plus marquée chez les jeunes adultes (25 – 34 ans), ils sont aujourd’hui 54% à utiliser cette pratique. Toujours en deuxième position, les CSP+ : ils sont 38% à utiliser ces plateformes pour leurs séjours. Moins nombreux sont par contre les Français à louer leur logement. Seulement 7% d’entre eux ont déjà proposé leur bien à la location, et 13% des CSP+. Même si la proportion reste mince, les jeunes semblent tout de même plus enclins : 1 sur 5 se prête à cet exercice, soit 20% des 25-34 ans.

Utilisation d'une plateforme Airbnb Utilisation d'une plateforme Airbnb

Le crédit entre particuliers : quelle réalité aujourd’hui ? La génération Y serait-elle déjà prête ?

Crédit entre particuliers

Les Français ne semblent pas encore disposés à réaliser un crédit entre particuliers. Aujourd’hui, 79% d’entre eux se disent « ne pas être prêts » à réaliser un crédit entre particuliers via une plateforme spécialisée. 81% de la population se dit également ne pas être prête à financer le crédit d’un autre. A noter que 33% des jeunes âgés entre 25 et 34 ans apparaissent plus favorables à effectuer un crédit sur ces plateformes et 28% semblent même prêts à les financer, suivi des CSP+ avec respectivement 27% et 25%. La volonté d’emprunter demeure plus importante que celle de prêter. Sur les 21% des Français ayant déclaré être susceptibles de réaliser un prêt entre particuliers, plus de la moitié (55%) envisagent d’emprunter une somme supérieure à 1000€ ; en moyenne 6 929€. Un montant similaire chez les 25-34 ans avec 6 745€. A l’inverse, le montant des sommes potentiellement prêtées serait plus faible, et s’élèverait en moyenne à 1 497€ pour les 19% de la population se déclarant enclins à prêter leur argent sur une plateforme dédiée. Un taux encore plus bas pour la génération Y avec 937€, soit un écart de 560€ avec la population globale.

Gestion du budget : quelles sommes économisées et gagnées chaque année ?

Les pratiques de la consommation collaborative ont pour principal intérêt celui d’économiser de l’argent. C’est en effet la première raison évoquée par 87% des Français. Leur 2ème motivation est de gagner de l’argent pour 76% d’entre eux. En 3ème position, les citoyens disent utiliser ces nouveaux usages pour se sentir utile dans 41% des cas (faire du covoiturage, fabriquer leurs produits…). Enfin 35% des personnes interrogées consomment différemment pour rentabiliser ou amortir un achat, et réduire leur consommation. C’est notamment le cas pour les locations de voitures ou d’appartements mais aussi la revente de certains biens sur Internet ou en vide-grenier. Une autre tendance forte leur permettant de mieux gérer leur budget, est de monnayer quelques heures de leurs services (jardinage, babysitting, ménage…). 1 Français sur 4, soit 25%, est concerné par cette pratique. Et cette propension est en augmentation de 5 points par rapport à 2015. Les jeunes (25-34 ans) sont parmi les plus actifs avec 48% d’engagement contre 10% pour les plus de 65 ans. Mais les Français ne demeurent pas moins de fervents consommateurs de ce type de prestations, ils sont en effet 39% à avoir déjà rémunéré quelqu’un pour quelques heures de services (contre 44% chez la génération Y). Une pratique qui concerne largement les CSP+ : 54%. Avec ces nouveaux usages de consommation, les Français indiquent économiser en moyenne 257€ et gagner 238€ par an. Au global, ces modes de consommation leur rapportent ainsi en moyenne, 495€. Chez les 25-34 ans, ce chiffre atteint même 613€ (118€ d’écart) et chez les CSP+, 686€ (soit 191€ d’écart avec la moyenne française).


Consommation collaborative : nouvelle économie de demain ? Les 25-34 ans, déjà convaincus…

Pour la majeure partie des Français, soit 74%, les pratiques de consommation collaborative qui consistent à vendre, acheter, louer, prêter, échanger des produits et services entre particuliers ne représenteront pas une part importante de leurs revenus demain. Ce qui signifie tout de même que pour 1 Français sur 4, soit 26%, cette nouvelle économie aurait de l’avenir et pourrait même rapporter beaucoup financièrement.


Mais cette croyance est bien plus prégnante chez les jeunes et les CSP+ puisque près de 4 jeunes sur 10 (41%) et 1 CPS+ sur 3 (32%), sont convaincus que la consommation collaborative pourrait constituer une part non négligeable de leurs revenus dans le futur.

Crédit entre particuliers

À propos de COFIDIS France

Avec 2 millions de clients et 350 enseignes partenaires, Cofidis est depuis plus de 30 ans l’un des principaux acteurs du crédit à la consommation en France (crédits renouvelables et prêts personnels, solutions de paiement, assurance, rachat de créances et partenariats). Acteur fortement engagé dans l’accompagnement de ses clients, Cofidis s’appuie sur un conseil personnalisé, des outils & services innovants et la pédagogie du crédit pour faire du consommateur un acteur de son budget, informé et responsable. Cofidis contribue également au dynamisme commercial des enseignes de distribution et sites e-commerce grâce à des solutions performantes et sur mesure en matière de facilités de paiement (carte 4 étoiles, 1euro.com, 3xCB, crédit amortissable). Pour en savoir plus : www.cofidis.fr et www.cofidis-retail.fr

(1) Méthodologie : Une étude réalisée par CSA Research pour Cofidis France, par questionnaire auto-administré du 8 au 10 novembre 2016 auprès d’un échantillon de 1 003 Français représentatifs de la population française, âgés de 18 ans et plus constitué avec la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession de l’individu, après stratification par région.

* Population ayant utilisé au moins une fois un service de consommation collaborative

** Population ayant proposé au moins une fois une prestation de consommation collaborative

Votre conseiller est à l’écoute de vos projets

Simulez votre crédit renouvelable

Le crédit renouvelable permet de financer vos petits projets librement sans justificatif d'utilisation. Votre capital disponible se reconstitue au fur et à mesure des remboursements, ce qui peut vous permettre de réutiliser votre crédit pour de nouveaux besoins d'argent.

En savoir plus
Simulez votre crédit consommation

Vous devez investir dans un nouvel ordinateur, un canapé dernier cri ou encore votre machine à laver est tombée en panne et vous devez la remplacer...Le crédit consommation vous permet de financer vos projets. Faites une simulation pour trouver la solution crédit adaptée à votre projet.

En savoir plus
Simulez votre crédit besoin d’argent

Vous avez besoin d'argent pour financer vos achats, vos petits projets ou le financement d'un imprévu ?
Le crédit besoin d'argent permet de faire face à un imprévu. Faites une simulation pour trouver la solution qui s'adapte à votre budget.

En savoir plus