Achat d’appareils d’électroménager : les garanties

Garanties appareils électroménagers

Vous achetez un appareil d’électroménager, un micro-ordinateur, une télévision… le plus souvent la garantie court sur 1 an. Moyennant un supplément, le bien peut être couvert plus longtemps. Faut-il payer cette garantie supplémentaire ? Quelle est la garantie minimale à laquelle tout consommateur a droit ? Le point sur la question.

Électroménager : garantie commerciale ou « constructeur »

La garantie commerciale ou « constructeur » n’est pas obligatoire. Cependant, elle est toujours accordée par le fabriquant ou le commerçant. Souvent, la facture tient lieu de « bon de garantie ». Parfois, un document spécifique est remis par le commerçant. Dans tous les cas, il convient de le conserver précieusement.

Que couvre-t-elle ?
L’étendue de la garantie commerciale ou « constructeur » varie selon les contrats. Le plus souvent, en cas de panne, vous n’aurez à payer ni les pièces, ni la main-d’œuvre, ni même les frais de déplacement du réparateur (ou les frais d’envoi du matériel chez le fabriquant).

En fonction de la panne et de l’équipement en cause, vous pouvez même obtenir un échange standard.

Attention ! La garantie ne peut pas jouer si le mauvais fonctionnement de l’appareil est de votre fait : vous avez mal monté l’objet, vous en avez fait un usage anormal ou l’avez fait tomber. Dans ce cas, le commerçant ou le fabriquant doit prouver que vous êtes responsable du mauvais fonctionnement.

Électroménager : garantie légale ou de conformité

Dans quel cas ?

  • lorsque vous constatez un dysfonctionnement de l’appareil,
  • si vous êtes déçu des performances que vous étiez en droit d’attendre compte tenu de la description faite et des qualités annoncées.

Que couvre-t-elle ?
Grâce à la garantie légale ou de conformité, vous pouvez demander la réparation gratuite de l’objet ou son remplacement. Le commerçant peut alors imposer la solution qui est la moins coûteuse pour lui.

Lorsque le consommateur n’arrive pas à obtenir l’une ou l’autre de ces mesures, il peut exiger une réduction de prix, voire le remboursement intégral. Mais il faut pour cela que le défaut soit très important.

Pendant combien de temps ?
La garantie légale ou de conformité peut être mise en œuvre dans les 2 ans qui suivent l’achat.

Garantie des vices cachés

Dans quel cas ?
La garantie des vices cachés joue lorsque le consommateur découvre un défaut tellement grave que le bien ne peut pas être utilisé conformément à l’usage auquel il était destiné. L’acquéreur doit prouver que le défaut est antérieur à l’achat et qu’il n’était pas apparent au moment de son acquisition. Or ce n’est pas toujours chose facile.

Pendant combien de temps ?
Cette garantie joue pendant 2 ans à compter de la découverte du défaut.

Extensions de garantie

Lorsque vous achetez un ordinateur, une télévision ou tout autre appareil high-tech, le vendeur propose généralement une extension de garantie. En principe, son montant varie de 10 à 15 % du prix de l’appareil et elle couvre les réparations pendant 2 ou 3 ans supplémentaires (voire plus).

Faut-il souscrire une extension de garantie ?
Pour prendre votre décision en connaissance de cause, prenez le temps de lire le contrat pour connaître l’étendue de la garantie et les exclusions. Comme il est difficile de le faire sur place dans le magasin, demandez dans quel délai vous pouvez signer cette extension de garantie. Vous n’êtes pas obligé de prendre votre décision le jour de l’achat.

Opter pour l’extension de garantie est utile, notamment pour des appareils chers, à la technologie sophistiquée car le prix d’une réparation peut être élevé. En revanche, le choix est moins évident lorsque l’extension de garantie porte sur du matériel dont la technologie évolue vite et dont les prix ne cessent de baisser.

A noter

Certaines cartes de crédits vous permettent de bénéficier d’extension de garantie.

Découvrez notre offre de prêt personnel !