Budget bébé, les dépenses incompressibles

Budget bebe

L’arrivée d’un bébé dans la famille entraîne 2 types de dépenses : certaines sont ponctuelles et concentrées sur les quelques mois précédant la naissance, d’autres deviennent récurrentes dès les premières semaines suivant la naissance de l’enfant.

Changer de logement ? Changer de voiture ?

La famille s’agrandit ? La question du changement de logement peut se poser, en particulier si vous avez besoin d’une chambre supplémentaire. L’accessibilité du logement est également un aspect important à prendre en compte (ascenseur).
Par ailleurs, votre voiture peut ne plus être adaptée à vos nouveaux besoins. Si vous devez en changer, ciblez plutôt une voiture 5 portes avec un grand coffre. Pour réduire l’investissement, vous pouvez acheter un véhicule d’occasion.

Chambre de bébé

L’aménagement de la chambre de bébé représente un investissement important, mais durable.

  • Comptez un budget de plusieurs centaines d’euros pour les achats suivants :
  • ameublement : lit évolutif (de 50 à 700 €), table à langer (70 €), rangements…
  • décoration,
  • jouets,
  • ...

Quelques investissements nécessaires

  • Certains équipements se révèlent indispensables à l’arrivée d’un enfant :
  • Poussette (de 150 à 800 €),
  • porte-bébé (à partir de 40 €),
  • siège auto (environ 200 €),
  • parc (à partir de 100 €),
  • chaise haute (jusqu’à 150 €),
  • stérilisateur (de 60 à 100 €) et chauffe-biberon (30 €),
  • ...

Ces postes cumulés représentent un coût certain. Anticiper vos achats vous permettra d’étaler les dépenses dans le temps. Vous pouvez aussi trouver des bons plans sur certains sites de vente internet. Enfin, le crédit à la consommation peut représenter une solution ponctuelle pour financer ces achats incontournables.

Vêtements de bébé

Les vêtements pour bébé constituent un budget assez lourd. En effet, il faut à la fois disposer d’un stock important et renouveler sa « garde-robe » au fur et à mesure qu’il grandit.

  • Pour éviter que le poste consacré à l’habillement ne devienne un gouffre financier, des solutions existent :
  • l’achat ou le prêt de vêtements de la part de vos amis et collègues ou de votre famille est une pratique très courante,
  • des sites d’achats et de ventes sur internet proposent des vêtements à des prix intéressants.

Dépenses quotidiennes :

Le budget nourriture
Le lait premier âge représente un budget de près de 60 € par mois. Après 6 mois, comptez plus de 200 € pour les petits pots et le lait de croissance. En somme, mieux vaut mettre la main à la pâte. En cuisinant vous-même les repas de bébé, vous allégerez considérablement votre budget nourriture.

Le budget hygiène
Les dépenses consacrées aux couches et aux produits d’hygiène peuvent représenter jusqu’à 1 500 € la première année ! Il est essentiel d’en tenir compte dans votre budget global.
Bon plan : les supermarchés font régulièrement des promotions. À terme, acheter par lot permet de réaliser de sensibles économies.

Le budget santé
Autre poste à ne pas négliger : les dépenses de santé pour la maman et pour le bébé. Les frais liés à la grossesse (examens récurrents, accouchement) sont lourds et pas toujours bien remboursés par la Sécurité sociale. Idem pour les frais de santé durant les deux premières années du bébé (vaccins, visites régulières chez le pédiatre). Mieux vaut souscrire à une bonne mutuelle.

Garde d’enfant

Si les 2 parents travaillent, la question de la garde de l’enfant va rapidement s’imposer.

  • Il existe plusieurs formules de gardes :
  • le congé parental permet à l’un des 2 parents de rester à la maison avec la garantie de retrouver son emploi à la fin du congé (jusqu’à 6 mois pour un 1er enfant et 3 ans maximum à partir du 2ème),
  • la crèche accueille le bébé dès 2 mois et demi. Ce mode de garde est l’un des moins chers, mais les places sont rares. Il faut réserver des mois à l’avance…
  • l’assistante maternelle peut accueillir l’enfant jusqu’à 6 ans1. Son salaire est versé par les parents qui doivent établir avec elle un contrat de travail et régler des cotisations auprès de l’Urssaf. Il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt représentant 50 % des sommes versées (salaire et cotisation), dans la limite de 2 300 € par enfant.

A noter

Les particuliers bénéficient d’un crédit d’impôt ou d’une réduction d’impôt lorsqu’ils emploient un salarié à domicile, notamment pour la garde d’enfants. La réduction d’impôt représente 50 % du montant des dépenses engagées. Elle est plafonnée à 6 000 € par an.

Aides et prestations

  • La CAF (Caisse d’allocations familiales) propose plusieurs aides au titre de la PAJE (Prestation d’accueil du jeune enfant) :
  • la prime à la naissance d’un montant de 889,72 € (montant valable jusqu’à décembre 2010) est versée au cours du 7e mois de grossesse,
  • une allocation mensuelle de 177,95 € par famille jusqu’au 3e anniversaire de l’enfant, à laquelle peut éventuellement s’ajouter l’allocation journalière de présence parentale.
  • un complément de libre choix du mode de garde si l’on fait garder son enfant à domicile ou si l’on fait appel à une assistante maternelle.

Préparer l’avenir de l’enfant

L’arrivée d’un enfant amène à penser l’avenir autrement. Vous avez envie de le protéger à chaque âge, de l’accompagner dans sa vie d’adulte. Ainsi, vous pouvez épargner dès maintenant pour financer ses études. Il est possible d’ouvrir un compte abondé modestement. Il produira des intérêts accumulés au fur et à mesure des années, constituant ainsi un capital significatif.

1 Au-delà de 6 ans, si l’enfant continue à être gardé par une assistante maternelle, les parents ne bénéficient plus d’aides financières ni de la prise en charge des cotisations sociales.

Découvrez d'autres articles sur l'univers du Prêt !

Sur le même thème

Prêt personnel

Budget mariage

Un mariage peut coûter très cher. Le budget moyen est de l’ordre de 11 800 € 1. Mais les futurs mariés, en prenant en charge le maximum de choses eux-mêmes, peuvent dépenser beaucoup moins.

En savoir plus

Prêt personnel

Vie à deux, financer son installation

Pour un jeune couple, s’installer ensemble est une période clé de la vie. Non seulement cette étape nécessite un minimum d’investissement, mais les jeunes doivent adopter une attitude avisée pour garder le contrôle sur leur budget de départ.

En savoir plus
canapé

Autres projets

Financer l'achat de votre mobilier à crédit

Il vous faut de nouveaux meubles ? Avant d'acheter votre mobilier, listez vos besoins pièce par pièce afin d'établir le budget nécessaire. Pour financer votre projet, vous pouvez souscrire un prêt personnel.

En savoir plus