Covoiturage, une solution économique à la portée de tous

Le covoiturage est un mode de transport parmi les plus simples et les moins coûteux existants dans le domaine du développement durable. En France, des expériences sont menées à l’échelon local : à l’initiative d’entreprises, de collectivités ou de particuliers. Pour les particuliers, conducteurs et passagers doivent s’assurer d’être en règle vis-à-vis de leur assurance.

Covoiturage : un enjeu écologique

En France, les transports sont responsables de 28 % des rejets de CO2 dans l’atmosphère(1). Le covoiturage s’inscrit dans une politique générale de développement durable en limitant la circulation automobile globale. Le covoiturage permet de pratiquer une écologie du quotidien, à la portée de tous.

Covoiturage : des économies réelles

En moyenne, un Français travaille 220 jours par an et parcourt 26 km pour se rendre sur son lieu de travail. En une année, les 12 000 km parcourus représentent une dépense d’environ 4 400 €(2).
Le covoiturage permet de partager l’ensemble des frais : essence, péage, assurance, usure de la voiture…

Les origines du covoiturage

Les premières expériences de covoiturage sont apparues aux états-Unis en 1973 avec la première crise pétrolière. La population a alors commencé à chercher des solutions nouvelles pour économiser sur leurs trajets de travail. Des expériences originales ont été initiées à Washington ou Los Angeles : aujourd’hui, certaines voies sont réservées aux automobilistes pratiquant le covoiturage.
Les pays d’Europe du Nord ont ensuite emprunté cette voie dans les années 1980. Des initiatives ont vu le jour en France à partir de 1995 à l’occasion d’une grève historique des transports en commun.

Des initiatives dans toute la France

En France, les initiatives se développent à l’échelon local. De plus en plus de collectivités territoriales conçoivent des plans de développement du covoiturage. Un nombre croissant d’entreprises suit le mouvement pour permettre à leurs salariés de se regrouper sur les trajets entre domicile et lieu de travail.

Des solutions individuelles

Les expériences les plus abouties en matière de covoiturage proviennent d’initiatives individuelles : des étudiants ou des salariés mettent en commun un véhicule pour se rendre à l’université ou dans leur entreprise.

Internet au service du covoiturage

De plus en plus de sites internet proposent des services de covoiturage. Il s’en crée une dizaine par an. Ils mettent en contact usagers et conducteurs, soit gratuitement, soit par des systèmes d’abonnement. Des applications sont actuellement développées sur téléphone mobile permettant la mise en relation en temps réel de conducteurs et de passagers. Il s’agit d’un covoiturage dynamique promis à un bel avenir.

Covoiturage et assurance

  • Conducteur et passagers doivent être attentifs à leur situation vis-à-vis de leur assurance :
  • le conducteur doit déclarer à son assurance qu’il prend régulièrement des passagers en covoiturage,
  • si le conducteur cède le volant à l’un des passagers, il doit s’assurer que son contrat garantit cette situation en cas de sinistre.
A savoir

En cas de sinistre, les passagers sont indemnisés au titre de la garantie obligatoire de responsabilité civile.

Covoiturage : la solution idéale ?

Le covoiturage demeure aujourd’hui une solution de transport marginale. L’automobiliste reste attaché à sa voiture et à sa liberté de déplacement. Car le covoiturage implique un certain nombre de contraintes, la principale étant la dépendance vis-à-vis du conducteur et des autres passagers. Décaler ses horaires pour coller à ceux de tous, subir les retards de certains, les empêchements du conducteur, les contraintes de détours, l’éventuelle mésentente entre passagers... Le covoiturage nécessite d’être souple.



(1) CITEPA inventaire CCNUCC décembre 2005.
(2) En prenant pour base de calcul le barème kilométrique du bulletin officiel des impôts de 2009, avec une voiture particulière de 5 cv de puissance fiscale.
© Eric Nicolier, Reed Digital, février 2010.

Découvrez d'autres articles sur l'univers du Prêt !

Sur le même thème

Prêt personnel

Financer son permis de conduire

700 000 permis de conduire sont délivrés chaque année à 1,3 million de candidats qui se présentent à l’épreuve 1. Depuis plusieurs années, l’allongement des délais a participé à augmenter le coût du permis. Son financement, en particulier auprès des plus jeunes, est devenu un véritable problème.

En savoir plus
miniature voiture

Projet Auto

Le Crédit auto

Le crédit auto fait partie des habitudes des Français : 3 voitures neuves sur 5 sont achetées à crédit. Les formules de financement sont variées : crédit affecté, prêt personnel ou location avec option d'achat. Pour faire votre choix, il faut voir plus loin que le seul taux d'intérêt d'appel annoncé par le vendeur ou par l'organisme de crédit. Car la meilleure solution de crédit auto est celle qui correspond à votre mode de vie.

En savoir plus

Prêt personnel

Vendre un véhicule d'occasion

La vente de véhicules d’occasion par les particuliers est un marché très dynamique en France. Le vendeur doit accomplir plusieurs démarches administratives avant de remettre le véhicule à l’acheteur. De plus, il doit être particulièrement attentif au moyen de paiement utilisé lors de la transaction.

En savoir plus