Comment financer ses études ?

femme avec livres sur la tête

Votre progéniture s’apprête à quitter le cocon familial pour se lancer dans ses études ? Coiffeur, avocat, professeur ou même docteur… quelle que soit la voie choisie, la vie d’étudiant a un prix ! De la demande de bourse à la pension alimentaire en passant par le prêt étudiant… découvrez toutes les solutions de financement pour les études de votre enfant.

Estimez le coût d'une année universitaire

De nombreux paramètres sont à prendre en compte pour calculer le coût d’une année universitaire :

1) Les frais d’inscription : universités, classes prépa ou grandes écoles… les tarifs sont plus ou moins élevés en fonction du type d’établissement que votre enfant a choisi. Le prix d’une école privée est généralement bien supérieur à celui d’une école publique.

2) Le logement : certains étudiants sont amenés à déménager pour se rapprocher du lieu de leurs études. Nouveau loyer, nouvelles factures… préparez-vous à avoir des frais.

3) Le matériel universitaire : cahiers, livres, ordinateur… l’achat de matériel spécifique est souvent demandé par les établissements supérieurs. C’est un investissement important mais essentiel pour un étudiant.

4) Le transport : à moins d’habiter à deux pas de son école, votre enfant devra prendre la voiture ou les transports en commun pour pouvoir aller étudier. Le prix des abonnements aux transports ou les frais d’utilisation du véhicule sont donc à prendre en compte dans votre budget.

5) Les dépenses du quotidien : entre l’alimentation, les sorties et les loisirs, un étudiant a mille et une raisons de dépenser son argent. L’idéal est de fixer avec votre enfant un budget mensuel à ne pas dépasser pour qu’il puisse vivre dans les meilleures conditions, sans succomber à toutes les tentations.

6) Les imprévus : problème de santé ou panne de matériel, personne n’est à l’abri des aléas de la vie. Pensez à prévoir un petit supplément dans votre budget pour pouvoir y pallier en cas de nécessité.

Bénéficiez des bourses et des aides pour les étudiants

Pour aider les étudiants à aller au bout de leurs ambitions, différents types de bourses leur sont proposés :

Les bourses sur critères sociaux

Si les revenus de votre famille sont inférieurs à 33 100 euros par an, votre enfant peut être éligible aux bourses sur critères sociaux. Il doit en effectuer la demande chaque année en se rendant sur le Portail de la Vie Étudiante ou sur le site Internet du CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires) dont relève son établissement au moment de la demande. Comme son nom l’indique, la bourse sur critères sociaux implique de remplir un certain nombre de critères. Votre enfant doit avoir moins de 28 ans au 1er octobre de l’année universitaire et suivre une formation habilitée à recevoir des boursiers. Vos revenus et ceux de votre conjoint, le nombre d’enfants que vous avez et l’éloignement du lieu d’études sont également pris en compte.

La bourse de mérite

Elle est attribuée aux élèves ayant obtenu leur baccalauréat avec mention « Très Bien » et aux étudiants boursiers figurant sur la liste des "lauréats" de fin de licence. Il n’y a pas de dossier à constituer, ce sont les rectorats et les établissements d’enseignement supérieur qui transmettent directement au CROUS les listes des bénéficiaires.

La bourse de mobilité internationale.

Votre enfant a le goût de l’aventure et des langues étrangères ? La bourse de mobilité internationale lui offre l’opportunité de partir étudier dans un autre pays pendant 2 à 9 mois. Elle couvre en grande partie les frais de voyage et de séjour dans le cadre d’un programme d’échanges ou d’un stage international. Cette aide peut s’obtenir en plus des bourses sur critères sociaux. Elle est versée sous forme de mensualités d’un montant de 400 euros. C’est l’établissement supérieur dont dépend votre enfant qui le sélectionnera ou pas pour recevoir cette bourse spécifique.

Aides au logement

La location d’un studio ou d’un appartement est bien souvent la principale source de dépenses d’un étudiant. Rares sont ceux qui parviennent à obtenir une chambre universitaire. Heureusement, votre enfant peut toujours faire une demande d’aides au logement auprès de la Caisse d’allocations familiales (CAF). L'aide personnalisée au logement (A.P.L.) ou à l'allocation logement à caractère social (A.L.S.) attribués selon vos revenus et la nature de son logement, pourront ainsi  couvrir une partie du montant du loyer et des charges. Sachez toutefois que si votre enfant reçoit les aides au logement, vous perdrez le bénéfice des allocations familiales ou verrez leur montant diminuer.

Souscrivez un prêt étudiant

Pour financer ses études par lui-même, votre enfant peut souscrire un prêt étudiant classique. Dans la plupart des cas, vous devez vous porter caution pour garantir le remboursement du crédit. Celui-ci peut être partiellement ou totalement différé. Si le différé est partiel, vous ne payez que les intérêts. Le capital sera versé à la fin des études. Depuis 2008, les jeunes peuvent aussi faire une demande de prêt étudiant garantie par l’État. Son montant peut aller jusqu’à 15 000 euros. Aucune condition de ressources n’est demandée, c’est l’état qui se porte garant pour le remboursement. Le prêt garantie par l’État est réservé aux étudiants de moins de 28 ans possédant la nationalité française ou celle de l'un des États membres de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen.

Choisissez un prêt à la consommation

Si votre enfant ne peut pas faire de prêt étudiant, le prêt à la consommation reste une bonne option. Mis en place pour aider les particuliers à financer des biens d’équipement (machine à laver, ordinateur…), il est tout à fait adapté aux étudiants.

Versez une pension alimentaire pour financer les études de ses enfants

L’article 371-2 du Code civil stipule que les parents sont tenus de contribuer à l’entretien et à l’éducation de leurs enfants, même une fois majeurs. La pension alimentaire doit se poursuivre jusqu’à ce que votre enfant ait acquis son autonomie financière, notamment jusqu’à la fin de ses études. Elle est déductible de vos revenus sur présentation de justificatifs (avis de virement, prise en charge du loyer…).

Découvrez notre offre de prêt personnel !

Sur le même thème

famille en déménagement

Prêt personnel

Demande de prêt personnel: définition et avantages

La durée de remboursement d'un crédit renouvelable peut s'étendre sur plusieurs années. En effet, les mensualités sont maintenues tant que le remboursement du prêt n'est pas totalement effectué. Mais, le contrat de crédit renouvelable peut aussi prendre fin à votre initiative à tout moment, notamment en cas de difficultés de remboursement.

En savoir plus
puzzle info

Prêt personnel

Le prêt personnel: un crédit pour tous vos projets

La durée du contrat d'un crédit renouvelable est d'un an, cette durée peut être reconduite chaque année. Si vous souhaitez résilier votre contrat, vous pouvez en faire la demande à tout moment. Vous êtes alors tenu de rembourser aux conditions du contrat le montant du crédit utilisé.

En savoir plus
couple sur internet

Prêt personnel

Prêt personnel ou crédit renouvelable : quelle solution pour financer vos projets ?

Vous êtes à la recherche d'un crédit pour financer vos projets ? Selon vos besoins, vous pouvez opter pour un prêt personnel ou un crédit renouvelable. Cofidis vous informe sur les caractéristiques, les avantages et les inconvénients de ces solutions de financement.

En savoir plus