Au-delà de transformer votre vie pour le meilleur, se marier représente aussi un changement important en termes administratifs. Ainsi, de même que cela implique d’éventuellement modifier votre nom de famille, voire votre adresse, un mariage entraine également des conséquences quant à vos finances.

Mariage : quelles conséquences sur vos crédits ?

Au-delà de transformer votre vie pour le meilleur, se marier représente aussi un changement important en termes administratifs. Ainsi, de même que cela implique d’éventuellement modifier votre nom de famille, voire votre adresse, un mariage entraine également des conséquences quant à vos finances.

Quelles sont les démarches associées à la demande d’un prêt personnel lorsque l’on est marié ? En quoi consiste le fait de faire appel à un co-emprunteur ? Que deviennent vos anciens crédits ? Nous répondons à toutes ces questions.

Comment demander un prêt personnel lorsque l’on est marié ?

Après la gestion de votre budget pour un mariage, vous voici face aux nouvelles options liées à votre récente union. Crédit et mariage font-ils bon ménage ? Oui, si vous demeurez organisé et que vous connaissez au préalable les démarches et les conditions à remplir.

Une demande de crédit peut concerner le couple ou les besoins d’un seul des conjoints. Il est ainsi possible d’effectuer une demande de crédit seul(e), sans y associer un co-emprunteur.

À SAVOIR

En matière de crédit à la consommation, seuls sont engagés ceux qui ont souscrit le crédit indifféremment du régime matrimonial.

Si vous souhaitez faire rimer mariage et crédit, vous pouvez vous associer dans le cadre de votre demande de financement. Vous aurez sans doute plus de chances d’obtenir une réponse positive si vous ajoutez votre conjoint salarié à votre prêt personnel ou à un crédit voiture, par exemple.

Mariage : quelles conséquences sur vos crédits en cours ?

Les conséquences seront différentes selon le type de régime choisi.

  • Vous êtes mariés sous le régime de la communauté des biens : en vertu de l’article 1410 du Code civil, les dettes dont les époux étaient tenus au jour de la célébration de leur mariage leur demeurent personnelles, tant en capitaux qu'en arrérages ou intérêts. Ceci s’applique également à vos crédits, qui vous demeurent personnels.
  • Vous êtes mariés sous le régime de la séparation des biens : tout comme pour vos biens, les dettes et les crédits restent personnels.
  • Vous êtes mariés sous le régime de la communauté universelle, les biens deviennent communs, de même que les dettes et les crédits. Dans ce cas de figure, vous êtes donc solidaire du remboursement des crédits contractés avant votre mariage.

À SAVOIR

Si vous souhaitez que votre conjoint se porte co-emprunteur d’un crédit ou d’un emprunt immobilier, vous devez contacter votre conseiller, qui étudiera les modalités de ce changement. Attention cependant, un prêt immobilier souscrit avant votre mariage implique que vous soyez le seul propriétaire de ce bien.

Cofidis
vous accompagne
dans vos projets