Vous êtes à votre compte et vous avez besoin de réaliser un investissement ? Il n’est pas toujours facile de disposer du budget nécessaire au bon moment, surtout lorsque l’on se lance dans une nouvelle activité.

Comment financer un besoin de trésorerie ?

Vous êtes à votre compte et vous avez besoin de réaliser un investissement ? Il n’est pas toujours facile de disposer du budget nécessaire au bon moment, surtout lorsque l’on se lance dans une nouvelle activité.

Il peut arriver qu’un besoin de trésorerie implique de trouver une solution rapide et adaptée à sa capacité de remboursement. Quelles sont les options permettant de financer efficacement un besoin de trésorerie ? Comment choisir en fonction de ses attentes et de son budget ?

Besoin de trésorerie pour le lancement de son entreprise

Vous souhaitez créer votre propre activité et devenir autoentrepreneur, par le biais d’une microentreprise ? Si la partie administrative demeure simple et rapide à gérer, ce n’est pas forcément le cas de l’aspect financier. En effet, les premiers mois d’une nouvelle activité sont les plus difficiles : avant de pouvoir bénéficier des premières rentrées d’argent, il faut souvent régler les fournisseurs.

À SAVOIR

Prenez le temps de réfléchir à la meilleure manière de financer votre besoin de trésorerie avant de lancer votre activité. Vous pourrez ainsi vous consacrer entièrement à l’aspect opérationnel.

Prêt personnel : une solution concrète en cas de besoin de trésorerie

En tant qu’autoentrepreneur, vous êtes en mesure de solliciter un prêt personnel afin de couvrir votre besoin de trésorerie lors du lancement de votre activité. Local, équipement informatique, matériel, stock sont autant de dépenses importantes au départ.

Dans ce cas précis, un prêt personnel pourra vous aider à vous lancer.

  • Si votre entreprise démarre ou n’est pas encore créée, vous pouvez présenter un business plan, le plus solide et réaliste possible.
  • Idéalement, un organisme financier sera plus enclin à vous prêter de l’argent si vous disposez de fonds personnels. C’est une preuve de votre capacité à épargner, mais aussi de votre investissement dans votre projet.
  • Attention, votre situation personnelle entrera également en compte. Faites-en sorte de ne pas afficher d’incidents de paiement ou d’incidents bancaires.

À SAVOIR

Depuis 2015, les autoentrepreneurs ont l’obligation de posséder un compte bancaire dédié à leur activité.

Bien informé,
bien accompagné
avec Cofidis

Un besoin de trésorerie pour des dépenses personnelles

En tant qu’autoentrepreneur, peut-être avez-vous un besoin de trésorerie associé à des dépenses personnelles. Votre situation professionnelle a donc forcément un impact sur votre demande : vous ne possédez pas de bulletins de paie.

  • Il vous faudra justifier de vos revenus et de leur récurrence. Si vous n’avez pas de rentrées d’argent fixes, il pourra vous être demandé de fournir des relevés de compte afin de prouver que vous disposez des revenus nécessaires au paiement des mensualités.
  • Pensez également, le cas échéant, à associer un coemprunteur à votre demande (conjoint, membre de la famille ou tiers). S’il est salarié, votre capacité d’endettement pourra sans doute être plus élevée.
besoin en trésorerie dépenses personnelles

Les prêts d’honneur et microcrédits professionnels pour un besoin de trésorerie

Le prêt d’honneur est accordé par des organismes d’aide aux créateurs d’entreprise et par certaines banques. Sans intérêt ni demande de garantie, il peut aussi faire l’objet d’un différé de remboursement d’un an au maximum. Il s’adresse aux créateurs d’entreprises et microentreprises ou à des personnes en activité depuis moins de trois ans. Il peut représenter un apport lors d’une demande de crédit.

Le microcrédit, quant à lui, s’affiche comme une solution en cas de refus de prêt, mais également au lancement d’une activité. Il peut aller de 3 000 à 10 000€ en fonction de vos besoins, avec des taux d’intérêt allant de 6,69% à 7,63%. Le remboursement s’effectue sur 4 ans au maximum.

À SAVOIR

Le crédit-bail peut quant à lui vous aider lors de l’achat de matériel neuf. Le principe ? Vous passez par un établissement financier qui acquiert le matériel pour vous et vous le loue sur une période de trois à sept ans.