Le saviez-vous ? Il est possible de mettre sa voiture en gage afin d’obtenir un crédit. Le but ? Pouvoir bénéficier d’une garantie lorsque vous sollicitez un prêt d’argent. Votre véhicule représente ainsi la garantie de votre remboursement à venir, sur le principe du nantissement.

Mise en gage d’un véhicule pour l’obtention d’un crédit

Le saviez-vous ? Il est possible de mettre sa voiture en gage afin d’obtenir un crédit. Le but ? Pouvoir bénéficier d’une garantie lorsque vous sollicitez un prêt d’argent. Votre véhicule représente ainsi la garantie de votre remboursement à venir, sur le principe du nantissement.

Attention de bien vous renseigner quant à cette opération très spécifique, notamment vis-à-vis de votre futur taux d’intérêt. Cofidis vous dit tout ce qu’il y a à savoir sur le prêt sur gage de véhicule. Prenez votre décision en connaissance de cause grâce à nos informations.

Quelles sont les conditions permettant de mettre son véhicule en gage ?

La mise en gage de votre véhicule va permettre au prêteur de disposer d’une garantie lors d’une demande de prêt. On parle d’un nantissement lorsqu’un bien a pour rôle de garantir une dette.

Dans ce cas précis, la valeur de votre voiture représente une garantie que vous allez bien rembourser votre crédit. Ainsi, le prêt sur gage automobile est possible selon plusieurs conditions :

  • Vous devez être propriétaire du véhicule mis en gage
  • La carte grise doit être valide et ne doit donc pas avoir été suspendue.

À savoir

Votre contrat de prêt terminé, il faudra l’avoir remboursé dans son intégralité si vous désirez pouvoir conserver votre véhicule mis en gage. Dans le cas inverse, si le contrat de prêt n’est pas remboursé dans son intégralité, vous ne pourrez pas procéder à la vente de votre véhicule et le prêteur pourra obtenir la restitution de celui-ci.

Bien informé,
bien accompagné
avec Cofidis

Besoin d’un financement pour l’achat de votre véhicule ?

Découvrez notre offre de prêt auto

Gage de véhicule : comment procéder ?

Tout d’abord, sachez qu’un véhicule mis en gage doit être signalé à la préfecture ayant délivré la carte grise. De cette manière, la carte d’immatriculation est enregistrée afin que la voiture ne puisse pas être vendue tant que le crédit n’est pas soldé.

Si vous souhaitez vendre votre véhicule, deux possibilités s’offrent à vous :

  • Effectuer un remboursement anticipé afin de lever le gage
  • Opter pour un rachat de crédit intégrant le financement de la voiture que vous avez mise en gage.
Gage procédure

Tout savoir sur la mise en gage de véhicule

Avant d’accepter la mise en gage de votre véhicule, vous devez savoir plusieurs choses. Plus vous remboursez vite votre crédit et moins le coût total de votre crédit sera important.

De plus, rappelez-vous que votre véhicule n’est pas vendu, il est simplement gagé (affecté à la garantie du remboursement d’un crédit) : tant que vous remboursez régulièrement, il continue de vous appartenir.

À savoir

Il est possible de placer d’autres types de véhicules en gage, tels qu’un camping-car ou un bateau.

Dans le cas de l’acquisition d’une voiture d’occasion, pensez à demander le certificat de non-gage qui garantit que votre futur véhicule n’a pas été mis en gage. Le vendeur devra se rapprocher de la préfecture afin d’obtenir ce document. Si vous achetez une voiture gagée, vous ne pourrez pas l’immatriculer à votre nom.

Nos engagements

réponse immédiate

Une réponse de principe immédiate(1)

votre formulaire rempli en quelques minutes.

virement des fonds

Un virement des fonds sous 48h(2)

traitement efficace de votre demande

frais de dossier

Aucuns frais de dossier

service client performant

Un service client performant

régulièrement récompensé pour sa qualité

outils innovants

Des outils innovants

signature électronique, Chatbot, application client …

Découvrez nos solutions projets

(1) Vous recevrez ensuite un contrat pré-rempli qu'il vous faudra nous renvoyer complété, daté, signé et accompagné des justificatifs demandés.

(2) Sous réserve d'acceptation de votre dossier et à l'issue du délai légal de rétractation.